Suis-je assez bien ? Suis-je entrain de bien faire ?

2 juillet 2020

Fais-le.
Fais-le.

Suis-je assez bien ? Ai-je mal fait ? Ai-je bien fait ? Ai-je le droit de le faire ? Suis-je légitime ?


Je sais que vous êtes nombreux à vous poser cette question à la moindre occasion.

En fait, il est 9h du matin, et j’ai déjà eu au moins 5 conversations avec 5 différentes personnes qui se posaient des questions similaires à propos de leurs projets ou tâches ce matin.

Je ne sais pas si c’est l’école, ou si c’est la société, mais je sais que la plupart de ceux qui lisent ce message se sont déjà, plusieurs fois, posé ces questions au cours des 24 dernières heures.

9 fois sur 10, le conseil que je donne à ceux qui me parlent de leur projet, c'est « fais-le. » C’est révoltant !

Comment pouvons-nous faire évoluer notre société si la plupart de ses enfants sont paralysés par ce genre de peurs ? N’avons nous pas le droit de faire des erreurs en public et ne pas être parfaits ?


Oui, tu ne l’as peut-être pas bien fait. Mais tu as le droit de le faire. Tu es assez bien. Tu es légitime. Tu ne l’as peut-être pas encore bien fait, mais c'est en tombant que le bébé apprend à marcher. C’est le premier pas pour réaliser tes rêves. Il n'y a pas d'autre moyen pour y arriver.

Fais-le.

Mon plus gros regret de débutant

21 juin 2020

Apprendre, mais aussi partager.
Apprendre, mais aussi partager.

Mon plus gros regret de l’époque où j’étais débutant, c’est de ne pas avoir partagé avec le Monde ce que j’apprenais.


Je viens d’une culture où il est presque un crime de dire que tu connais alors que tu es encore débutant. Les gens critiqueront ad infinitum la moindre de tes erreurs.

Alors ce que j’ai fait en bon membre de cette culture, c’était de garder pour moi-même les choses que j’apprenais. Malgré que je voyais d’autres partager ces mêmes choses, je ne me sentais pas légitime de le faire.

Même en étant expert, j’avais du mal à dire en public « voici ce que je viens d’apprendre de nouveau », parce que j’avais peur que des gens se lèvent pour me rappeler que ce que j’avais appris n’était pas encore complet.

Mon plus gros regret de débutant c’est de ne pas avoir partagé ce que j’apprenais. Alors que des personnes, encore plus débutantes, le faisaient sous d’autres cieux et en tiraient tous les bénéfices.

L’un des conseils les plus importants que je donnerais à toi débutant aujourd’hui, c’est de partager ce que tu apprends de nouveau. Il y en aura beaucoup qui te rappelleront que tu ne connais pas encore assez. Mais il y en aura encore plus qui gagneront de tes partages.

Si apprendre de nouvelles choses double les opportunités, partager les décuple.

Comment vends-tu ?

16 mai 2020

Es-tu authentique ? Ou juste après mon argent ?
Es-tu authentique ? Ou juste après mon argent ?

Il y a deux façons de vendre ce que tu vends. L’une égoïste, l’autre généreuse.

La première on la voit par tout.

Nous vendons une solution à tous vos problèmes. C’est la meilleure solution. La moins chère. C’est la plus performante. Nos compétiteurs ne disposent pas de notre génie. Nous sommes donc les premiers à offrir une solution de ce niveau.

Eh oui ! Nous sommes les meilleurs, et c’est pour cela que vous devez acheter uniquement chez nous. Il n’y a pas de raison que vous n’ayez besoin de notre produit. Achetez-tout de suite et rendez-nous riches.


La seconde, celle qui marche, est humaine, généreuse et humble. Elle se connecte aux désirs profonds des clients, à leur identité.

Nous vous aidons à résoudre vos problèmes. Votre vie est difficile. Beaucoup de choses vous empêchent de réaliser facilement vos rêves. Nous voyons vos problèmes, vos peines et vos frustrations. Nous les ressentons. Il urge qu'ils disparaissent.

C’est pour cela que nous avons décidé de vous aider à les vaincre en offrant cette solution. Votre achat est un investissement qui nous permet de réaliser notre mission. Nous promettons que vous serez toujours au coeur de nos préoccupations. D’ailleurs nous en avons déjà aidé d’autres, et voici ce qu’ils en disent.


Il y a deux façons de vendre ce que tu vends. Laquelle choisis-tu ?

P.S.: Nous avons récemment publié le guide pour attirer des clients grace à Internet.

Mes clients étaient contents

14 mai 2020

Un client content, c'est tout ce qui compte.
Un client content, c'est tout ce qui compte.

J’ai commencé ma carrière comme traducteur et copywriter, juste après mon bac.


On m’a dit que je n’avais pas de diplôme en traduction ni en lettres. Pourtant mes clients étaient contents.

J’ai ensuite commencé à faire des sites Web.

On m’a dit de chercher du boulot dans mon domaine, que j’aurais dû étudier l’informatique. Pourtant mes clients étaient contents.

J’ai développé des applications Web.

On m’a dit que je devais me perfectionner dans une grande université. Jusqu’à ce que l’une d’elle a eu besoin de mes services pour une application critique. Et mes autres clients aussi étaient contents.

Je n’ai demandé la permission à personne pour me lancer et j’étais devenu l’un des meilleurs d'un domaine que je n'avais pas étudié par les voies conventionnelles. Mes clients étaient contents et c’était tout ce qui comptait. Je les aidais à atteindre leurs objectifs. Je leur rapportais plus d’argent qu’avant.

Puis j’ai fait comme ceux qui m’avaient critiqué à mes débuts.

J’ai vu des gens lancer des services de « mauvaise qualité ». J’ai dit qu’ils n’avaient pas le droit de le faire, qu’ils n’avaient pas assez d’expérience ou ne connaissaient pas les bonnes pratiques. Pourtant leurs clients étaient content.

On n’a pas besoin d’être un grand expert pour aider les autres. Tu n’as pas besoin de permission, ni de la mienne ni de qui que ce soit d’autre.

Si tu arrives à trouver des clients, à leur apporter de la valeur et qu’ils sont contents, c’est tout ce qui compte.

P.S.: Si tu veux obtenir encore plus de clients ou lancer ton idée, le programme Irawo Taka est pour toi.

Comment lutter contre le changement

4 mai 2020

Les changements nécessaires dérangent souvent.
Les changements nécessaires dérangent souvent.

« L’objectif est noble, mais ce n’est pas la bonne façon de faire. Tu as raison, mais tu aurais dû le dire autrement, avec un autre ton, avec des mots différents. »


« Il ne faut pas le dire en public. Ce n’est pas le bon moment. »

« Tu n’es pas la personne habitée pour le dire. Qui es-tu pour donner des leçons ? »

« Les autres le font aussi. Tout le monde le fait. Je suis d’accord avec toi, mais personne n’écoutera. »

« C’est vrai, mais ce n’est réaliste. Ce serait bien dans un monde idéal, mais il faut prendre en compte la réalité. »

« Ce n'est pas de ma faute. Je n'y peux rien. »


Lorsqu’au fond de nous, le changement nous dérange, voici le genre de propos derrière lesquels nous nous cachons. Ils sont une autre façon de lever nos boucliers tout en prétendant être pour la cause. Le pire c'est quand nous ne nous en rendons pas compte nous-mêmes.

Peut-être serait-il plus honnête et productif d’admettre notre peur ?

Le Guide pour Attirer des Clients Grâce à Internet

29 avril 2020

Vendre en ligne
Vendre en ligne

Parfois la seule limite que nous devons dépasser est de nous rendre compte de notre propre pouvoir.

J’ai rencontré pas mal de chefs d’entreprise qui voyaient Internet comme une bête à mille tête impossible à maîtriser. Ils avaient entendu parler de réseaux sociaux, community management, moteurs de recherche, site Web, et autres.

Les plus aventureux avaient déjà essayé d’utiliser ces outils, ou embauché des professionnels pour le faire à leur place. Mais les résultats ont rarement été à la hauteur de leurs attentes.

J’ai aussi travaillé avec des chefs d’entreprises qui maîtrisent l’outil. Ils n’étaient peut-être pas graphistes ou développeurs, mais ils comprenaient très bien comment développer leur business grâce à Internet. Ils ont dompté la bête.

Pour moi, ce sont des héros.

C’est pour cette raison que l’une des premières idées que nous avons eu, pour aider les entrepreneurs à affronter la crise, est de créer le guide complet pour attirer des clients grâce à Internet.

Nous y avons mis toutes les bases qu’il vous faut pour avoir une bonne présence en ligne et vendre effectivement. Pas de techniques compliquées, juste les bases qui devraient vous permettre d’attirer des dizaines voire des centaines de clients.

J’espère que ce guide vous aidera à vous rendre compte que Internet n’est pas une limite mais une opportunité. Vous avez les moyens de la saisir tout de suite.

Ce guide a été conçu pour faire de vous aussi des héros.

La crise est difficile à affronter, mais j’ai confiance que nous en ressortirons plus forts.

Le guide est entièrement gratuit. Aidez-nous à le partager svp pour atteindre le maximum de personnes auxquelles il sera utile.

Téléchargez maintenant le guide.

La Grande Récession a boosté ma carrière

23 avril 2020

Certaines plantes prospèrent dans des conditions difficiles.
Certaines plantes prospèrent dans des conditions difficiles.

En 2007, j’avais à peine un an d’expérience professionnelle lorsque le monde est entré dans une crise économique sévère.


En ce moment là, je travaillais avec des clients, pour la plupart en France et en Suisse. J’en avais aussi quelques uns dans le monde anglophone, mais pas beaucoup.

Tout a changé pendant la crise. Des millions de personnes, ayant perdu leur emploi ou leurs clients, se sont tournés vers Internet pour essayer de trouver des solutions.

Tout d’un coup, je me suis retrouvé à travailler avec une ancienne directrice financière qui voulait lancer une nouvelle carrière de conseillère en finances personnelles, un photographe de mariages qui voulait utiliser Internet pour mieux faire connaitre son travail, des avocats qui avaient eux aussi besoin de nouveaux clients, et bien d’autres.

Très rapidement, je me suis retrouvé avec plus de clients en Amérique du Nord qui payaient beaucoup mieux que les Européens. J’ai dû très vite perfectionner mon anglais et acquérir de nouvelles compétences pour mieux les servir.

Cette période a été pour moi, mais surtout pour eux, une opportunité de nous réinventer, de sortir de notre zone de confort. Eux, ils n’avaient vraiment pas le choix. C’était cela ou faire faillite.

Je vois des similitudes avec la crise actuelle qui pourrait avoir un impact économique sans précédent. Peut-être est-ce le bon moment pour beaucoup d’entre nous de nous réinventer ? D’ailleurs, avons-nous le choix ?

Nous discuterons, à travers un webinaire gratuit le jeudi 30 Avril, de comment construire un business prospère face au COVID-19. Réservez votre place tout de suite à bit.ly/IrawoWebinar.

Où mets-tu ta barre ?

17 avril 2020

Est-ce trop facile ?
Est-ce trop facile ?

Avoir de bons résultats ne veut pas toujours dire que notre travail est excellent. Cela peut vouloir plutôt dire que nous ne prenons pas assez de risques.


Lorsque la barre est trop basse, nous la dépasserons à chaque fois. Nous atteindrons toujours nos objectifs à cours terme. Mais est-ce la bonne stratégie à long terme ? En essayant d’éviter l’échec, ne sacrifions-nous pas plutôt notre potentiel ?

Mettre la barre très haut, nous amène à tester nos limites, à nous surpasser, à essayer d’aller encore plus haut, encore plus loin, encore plus vite. Mais ça fait mal. Les échecs se suivent. Le doute s’installe. Parfois les pleurs aussi. Ça fait très mal. Et mal c’est pas bien.

Alors nous évitons l’échec. Nous entreprenons des choses sans vouloir prendre assez de risque. Nous évitons de nous mettre devant ceux qui nous diront non. Nous disons que nous n’avons pas la force, pas les compétences, pas les ressources, pas d’argent, ou juste pas assez de chance pour aller plus loin.

Ce faisant, nous perdons les opportunités précieuses qui nous permettront d’accomplir l’impossible. Nous n’irons jamais où personne d’autre n’a été.

Mettre la barre trop haut, ça fait souvent mal. Mais mal c’est aussi bien.

Où mets-tu ta barre ?

Parfait ou Humain

16 avril 2020

No love
No love

Il y a deux types de contenus (textes, images, audios, videos, publicités, etc.) qui attirent une forte audience.

Le premier type ce sont les contenus très pros, pratiquement parfaits, qui demandent beaucoup de temps et de resources à réaliser : acteurs professionnels, voix off, graphistes, vidéastes, développeurs, etc.

Malgré toutes les resources investies, le succès n’est pas garanti. C’est la raison pour laquelle, par exemple, il n’y a qu’une poignée de films qui ont du succès au cinema, parmi les centaines produits par des professionnels chaque année dans le monde. La perfection est rarement atteinte.

Le second type de contenus ce sont ceux de moins bonne qualité et imparfaits que n’importe qui peut créer en quelques minutes. La seule resource qu’ils demandent est souvent juste un téléphone.

Ces contenus, malgré les imperfections, sont aujourd’hui les plus partagés sur Internet. Ils nous font rire, nous apprennent des choses, ou nous apportent tout simplement la connexion humaine que nous recherchons tous.

L’erreur que beaucoup de personnes font en voulant attirer une audience, c’est qu’elles essaient de créer des contenus pro, comme du premier type. Mais le résultat qu’elles obtiennent n’est ni du premier type ni du second. Il n’est ni parfait ni humain.

Si tu essaies de faire “pro”, alors que tu n’as pas les resources pour, tu obtiens un résultat qui n’est ni assez parfait pour impressionner, ni assez naturel pour créer un lien humain. Un tel résultat sera tout simplement ignoré par ceux que tu veux atteindre. Tu auras gaspillé beaucoup d'argent et de temps, pour rien.

Sois toi même, humain et imparfait. Prends ton stylo ou ton téléphone. Ecris ou enregistre. Juste quelques minutes. Publie.

Publie régulièrement. Tu verras les imperfections mais elles ne comptent pas. Le monde verra juste un humain qui s'exprime simplement et qui se préoccupe de son bien-être.

Publie. Raconte-ton histoire. Crée une connexion. Voila le meilleur moyen d’attirer une audience.

P.S.: J'ai créé Botamp pour t'aider à publier et attirer une audience plus facilement.

Comment obtenir une réponse

15 avril 2020

Un bon message augmente les chances d'avoir un Oui.
Un bon message augmente les chances d'avoir un Oui.

L’une des choses les plus importantes que j’ai découvert c’est qu’avec Internet, on pouvait écrire à pratiquement n’importe qui dans le monde et recevoir une réponse. Ce n’est pas vraiment un secret, tout le monde sait qu’Internet a fait du Monde un village planétaire, mais il est parfois difficile de l’intérioriser.

Par contre, beaucoup de gens ne savent pas utiliser ce pouvoir qui leur a été conféré. La plupart écrivent souvent des messages auxquels on n’a pas du tout envie de répondre.

Ecrire un bon message est une compétence qui peut sembler banale pour ceux qui savent le faire, mais mystique pour ceux qui n’ont pas la bonne information.

Comment écrire un message qui mérite une réponse ?

Vous avez plus de chances d’obtenir une réponse à votre message lorsqu’il contient les éléments suivants.

1. L’introduction

Présentez-vous. Dites pourquoi votre destinataire devrait vous écouter. Il ne s’agit pas de déployer votre ego en ne parlant que de vous et de vos prouesses. Ne montrez pas non plus à quel point vous êtes désespéré d’établir un contact en suppliant. Il s’agit plutôt d’établir une connexion authentique. Montrez au destinataire pourquoi il devrait avoir confiance en vous. On ne fait pas confiance à une personne qui ne se préoccupe que d’elle-même.

2. La proposition de valeur

Pourquoi le destinataire devrait-il vous répondre ? Que lui apportez-vous qui a de l’importance pour lui ? Si vous voulez faire une demande, il faut bien lui montrer que votre demande satisfait aussi ses centres d’intérêts. Il ne s’agit pas nécessairement de lui faire gagner quelque chose en retour, mais de lui addresser le sujet sous un angle qui l’intéresse.
Si votre demande est juste un besoin d’aide pour accomplir quelque chose, par exemple, montrez à votre destinataire que vous ne comptez pas être un parasite de plus.

3. L’appel à l’action

Qu’attendez-vous de votre destinataire ? Soyez clair. “J’aimerais vous parler” ou “J’aimerais un rendez-vous” ne marche pas. Quelqu’un de très sollicité reçoit ce genre de messages tous les jours. Dites en même temps ce que vous voulez. La personne pourrait vous l’offrir en 5 minutes, ou vous accorder plus de temps. C’est à elle de décider. Respectez son temps.

4. Bonus : Faites un suivi (follow-up)

Vous n’avez pas reçu de réponse après quelques jours ? Pas grave, les gens sont très occupés et oublient. Ecrivez-lui encore, et donnez-lui encore plus de raisons de vous répondre. Faire des follow-up montre aussi que vous étiez sérieux avec votre demande initiale. La plupart des réponses sont obtenues pendant les follow-up.

Ces conseils sont valables pour n’importe quel type de message ou connexion : emails, connection sur les réseaux sociaux, etc. Sur les réseaux sociaux, par exemple, il ne suffit pas d’envoyer une demande d’ami sans aucun message pour l’accompagner. Soyez créatif et humain.

Voici deux exemples de messages.

Exemple 1

Bonjour Ulrich,

(Introduction) Je t’écris parce que tu es expert en X. J’aimerais devenir expert aussi.
(Proposition de valeur) J’ai deja appris Y et Z, et je me demande quelle est la prochaine étape.
(Appel à action) Peux-tu me pointer vers la bonne direction ? Une simple recommendation d’article, livre ou autre resource sera utile.

Exemple 2

Bonjour Ulrich,

(Introduction) Je fais X avec des résultats Y.
(Proposition de valeur) Je pense que cela t’intéresserait parce que Z.
(Appel à action) Est-ce le cas ? Voici une fiche avec plus de détails. Sinon, n’hésite pas à me mettre en contact avec quelqu’un d’autre qui serait intéressé.

Chargement en cours...